Jean-Marie PULI

Titulaire honoraire de l'Orgue de Saint-Martial

 

Le mot de l'organiste

" Né à Douala au Cameroun le 26 Juillet 1948, d'un père comptable à la Légion et catalan et d'une mère espagnole originaire de Lorca, province de Murcia, une des capitales du baroque hispanique, j’ai été élevé par mes grands-parents espagnols à Saint-Estève (Pyrénées Orientales) avant de repartir en Afrique, puis de rejoindre Marseille.

Né dans un port, j'adore Istanbul, Gênes, Naples, Venise, Budapest et en général toute ville où il y a de l'eau. Elevé dans une famille espagnole caractérisée par une affection débordante et des histoires interminables, j’ai développé une timidité considérable, un sens de l'honneur pointilleux, une horreur physique du mensonge et un goût de la perfection maniaque, ce qui a déterminé mon répertoire : la musique espagnole bien sûr, la musique française car pudique par essence et discrète, et Johann Sebastien Bach car inépuisable dans son exigence analytique.

Lorca, fondée par les Romains, était la dernière forteresse avant le royaume de Grenade, avec une importante communauté juive et musulmane ; je me plais à croire que du sang maure et juif a dû se mêler au sang chrétien de ma famille tant je suis sensible à toute musique orientale et fasciné par les romances sépharades.

Qui n'a pas entendu mon grand-père rentrer du travail en chantant du flamenco et se faire "incendier" par ma grand-mère, parce qu’en tant qu’émigrés il fallait faire profil bas, ou ma mère, qui aurait voulu être chanteuse d'opéra et a fait une carrière d'institutrice chanter Malaguena salerosa, ne peut comprendre mon rapport à la musique."

 

BIOGRAPHIE

Jean-Marie Puli, après des études au Conservatoire de Marseille et un premier prix de clavecin, se perfectionne auprès d'Huguette Dreyffus à Paris tout en élargissant son répertoire à l'orgue en suivant des Académies internationales en France et en Espagne avec Xavier Darasse, André Stricker, José-Luis Gonzales-Uriol.

Entre-temps, il choisit de s'installer à Avignon, obtient un prix d'Histoire de la Musique.

Il est nommé organiste du Temple Saint Martial, avec un 1er culte le 3 Mars 1973. Il en est aujourd'hui le titulaire honoraire et à ce titre directeur artistique du nouvel orgue du temple construit par le facteur Pascal Quoirin.

Régulièrement appelé à se produire dans le répertoire espagnol et français baroque en France et à l’étranger, il grave deux disques et enregistre pour différentes radios.

Sa quête artistique s’oriente vers la recherche de répertoires originaux et la plus grande liberté d’interprétation possible. Il est invité des grands festivals de la région, Avignon, Orange, Aix-en-Provence tant en qualité d'organiste que de claveciniste.

Chef de chœur, il crée la "Chorale Universitaire d'Avignon", l'Ensemble Vocal "Homilius"et le chœur "I Sedici".

Après avoir été accompagnateur de la classe de chant de Marion Sylvestre, il crée les classes de "Solfège Chanteurs" et "Déchiffrage choral Chanteurs". Aujourd'hui, il se consacre aux classes de clavecin, basse continue et culture musicale au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand-Avignon.

En ce qui concerne son activité musicale sur Avignon, il faut noter ses collaborations régulières avec "Musique sacrée en Avignon" et "Orgue en Avignon", soit en tant qu'organiste/claveciniste soit en tant que chef de chœur – en particulier pour le cycle des cantates de Dietrich Buxtehude Membra Jesu nostri en 2007 à l’Eglise St Pierre.

Il fonde l'ensemble "Uccellini" avec Gabriella Kovacs, Natalia Madera, violons et Florence Marie, violoncelle, lui-même assurant la basse continue au clavecin et la direction. C’est avec cet ensemble qu’il participe au festival du Grand-Avignon, "Les Nuits de l’Avent" et au "Festival de musique ancienne" d’Avignon autour d'œuvres de Marco Uccellini et d’Esteban Salas. Parmi ses interprètes chanteuses, on peut noter Sylvie-Claire Vautrin, soprano et Ada Bonora, mezzo-soprano. Il propose également un répertoire à 4 mains pour orgue avec Hélène Andreozzi.

Toujours entre deux voyages, il se consacre aujourd'hui à l'exploration du répertoire baroque pour vielle à roue et crée un nouvel ensemble "les plaisirs champêtres" sur instruments anciens avec Anne-Cécile Brielle, violon, Corinne Sagnol, traverso et Florence Marie, violoncelle.

 

Discographie

L'art du clavecin à la cour des Bourbon d'Espagne, 1981

Pierre Verany éditeur réedition CD 1990, 1992

"Tableaux baroques" musique française du XVIIIe siècle, 1982

Pierre Verany éditeur

 

 

Marianne MARTIN

Marianne Martin s'engage dans une formation musicale dès sa petite enfance par l'étude du piano dans sa ville natale et la pratique de la musique de chambre en famille.

Pendant plusieurs années, elle suit la carrière de plusieurs chanteurs lyriques en tant qu'accompagnatrice, avant de se spécialiser dans l'étude de l'orgue et du clavecin. Elève de Jean-Marie Puli, elle est nommée co-titulaire de l'orgue du Temple Saint-Martial à Avignon où elle joue depuis de nombreuses années.

 

Arlette MICHEL

 

Jean-Claude GENIN

Association des amis de l'orgue du Temple Saint-Martial

 

 

 

Ci-dessous, abonnez-vous aux actualités des Programmes et Concerts par E-mail :

E-mail:

Un enregistrement de Jean-Marie PULI

produit par l'Association des Amis de l'Orgue de Saint-Martial

 

Bach, Krebs, Homilius, Chopin, liszt, Wagner, Verdi, Fumagalli, Bandini, Candotti, Nassarre, Cabanilles,

de Araujo.