Relevage de l'orgue du Temple St-Martial


Fin septembre 2017 a débuté le démontage de notre instrument en vue de remédier aux problèmes de xylophages et de remettre en état les éléments en plomb contenus dans l'instrument.

 

Pour traiter l'ensemble il a été nécessaire, pour tout passer en revue,

de vider l'instrument de tous ses tuyaux.

Ces travaux ont pris 6 mois!

 

 

Début avril 2018 tout se remet en place et nous arrivons à la phase de l'accord et de l'harmonisation afin que notre orgue recouvre l'éclat et les sonorités que Pascal Quoirin lui avait donnés à sa construction en 1984.

 

Un grand merci est adressé aux différents donateurs, publics et privés, sans qui ce relevage n'aurait pu avoir lieu.

 

L'association de Amis de l'orgue de St Martial

 

Cliquer ici pour ---->  Suivre la fin du relevage de l'orgue de Saint-Martial

 


Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre 2018

Temple ouvert à la musique de 15h à 17h30

 

 

Pour les journées du patrimoine,

 le temple Saint-Martial

 sera ouvert à la musique

 

L'Association des Amis de l'Orgue

propose deux après-midi

"portes ouvertes"

de 15h à 17h30

 

le samedi 15 et le dimanche 16 septembre

 

Orgue, flûte traversière, chant...


Vendredi 12 octobre 2018 à 20h

Concert d'orgue avec  Mina Balissat

Et si on dansait?

Passacaille, ballet et boléro...

 

Mina Balissat,

organiste titulaire de deux paroisses réformées de Lausanne

 

 Aux claviers de l’orgue récemment sauvegardé de Saint Martial, Mina Balissat nous invite à un tour d'Europe sur le thème de la danse.

 

Son récital s’articulera autour de la passacaille de Bach, qui représente à ses yeux le lien qu’établit entre Terre et Ciel le corps du danseur. Nous resterons en Allemagne avec Heinrich Scheidemann avant que les « Anges » de l’Avignonnais Olivier Messiaen nous transportent en France. Passage par l’Angleterre avec William Byrd, par l’Espagne avec Pablo Bruna pour terminer à Biarritz avec Ravel... peut-être nous envolerons-nous avec son Boléro (volero, l’homme qui vole) ?

 

Organiste titulaire de deux paroisses réformées de Lausanne (Suisse), Mina Balissat, native du Japon, commence à 3 ans l'étude du piano et chante dans un chœur d’enfants. Elle obtient ensuite une licence de pédagogie tout en se perfectionnant au piano. Installée en Suisse, elle étudie l’orgue dans les classes de Jean-François Vaucher et Kei Koïto au Conservatoire de Lausanne, qui lui décerne un prix de virtuosité avec félicitations du jury. Elle parfait son art auprès de Bernard Lagacé à Montréal et de Zsigmond Szathmáry en Allemagne.

Suivent de nombreux concerts en Europe et au Japon, et deux CD consacrés aux répertoires baroque, romantique et contemporain.

 

Libre participation aux frais